21 nov. 2014

⎨Bruxelles § 1⎬ Chez Georgette et René

Une de mes résolutions pour 2014 était d'aller visiter le musée Magritte à Bruxelles.
C'est chose faite depuis cet été.

Je me suis déjà rendue à l'exposition de ses oeuvres en 2003 à la Galerie Nationale du Jeu de Paume à Paris, et en 2006, au Musée Maillol à Paris.
Mais, comme les trompes l'oeil de l'artiste qui m'ont toujours beaucoup captivée et inspirée, un périple à Bruxelles paraissait évident pour moi.



Tout d'abord, pour comprendre pourquoi ses compositions sont toujours un peu étranges, surprenantes, inattendues, nous (elle et moi) nous sommes plongées dans l'univers Magritte en visitant la maison-musée de René Magritte à Jette, là où il a habité 24 ans avec sa femme Georgette et où il a peint quasi la moitié de son oeuvre.






Beaucoup d'objets de son quotidien sont exposés et expliquent ce qu'il a pu peindre. On retrouve des meubles de style Bauhaus, l'armoire rouge, le vert jade, les moulures du plafond, les grands drapés des rideaux, les clenches de porte, le piano, le lampadaire (le seul d'époque dans la rue !), les fenêtres à guillotine, le chapeau melon, le bleu du living choisie par Magritte ... un style déjà à part pour l'époque et des objets du quotidien visibles dans ses peintures !

Ensuite, lors de la visite du Musée Magritte, Place Royale, la reconnaissance et la compréhension de son oeuvre nous est apparue simple et logique ; comme si on connaissait déjà les explications de ses différences de style (l'influence de Giorgio De Chirico, sa période vache, ou son adhésion au groupe surréaliste aux cotés de André Breton).



Pour les inconditionnels de lieu insolite, vous pouvez vous rendre au café La Fleur en Papier Doré qui à l'époque accueillait déjà Magritte ainsi que les poètes surréalistes, écrivains, et peintres qui venaient se présenter leurs travaux les uns aux autres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire